askorefugespacholet.jpegaskospacholet.jpeg

MARS 2012 - Asko âgé de 10 ans retrouvé squeletique sur la voie publique

Le 30 mars, trouvé errant sur la commune avoisinante CHOLET, ce dogue argentin est accueillit à la SPA de CHOLET afin de lui assurer un avenir meilleur !

Les blessures sur le corps prouvent qu'il a souffert de maltraitance et de faim !

Après une visite de controle chez le vétérinaire, ASKO souffre d'une importante suffisance rénale et d'une tumeur à la patte arrière.

Agé de 10ans, né en 2002, ASKO reprend des forces auprès des bénévoles du refuge, une adoption est envisagée une fois qu'il sera sur patte !

Le 9 avril, dix jours après son sauvetage, ASKO ferme les yeux pour rejoindre le paradis blanc "repose en paix mon Ange"

elevagedogosofia.jpg

AVRIL 2012 - SOFIA, le mal de chiens

Des dogues argentins enfermés dans un enclos illégal dans le parc public de Loven. Les élevages sans autorisation sont nombreux à Sofia.

Les bêtes sont souvent reconverties en chiens de garde de chantier, avant d'être abandonnées une fois les travaux finis ou interrompus.

 

 


 

maltraitance.jpeg

SEPTEMBRE 2012 - ESPAGNE - Femelle dogue argentin âgée de 9 mois torturée

Informée de la présence d'une chienne de race dogue argentin errante dans un terrain, l'association a porté secours à l'animal ! Craintive, squelettique, affamée et mutilée aux membres

Après une visite chez le vétérinaire qui déclare que ce pauvre dogue argentin est dans un état lamentable ! L'amputation de la patte n'est pas envisagée pour son avenir, elle sera après rétablissement proposée à l'adoption.

 

 MAI 2013 - Eyronn 4 ans sauvé par la SPA

eyronndesanimauxetdeshommes-1.jpgAttaché, sans eau ni nourriture, un chien a été pris en charge in extremis par les autorités près de Nantes (44). La Fondation 30 Millions d’Amis a porté plainte pour « abandon » à l’encontre de ses maîtres.

C’est un chien en meilleure santé qui apparaît devant l’objectif (notre photo). Eyronn, un magnifique dogue argentin de 4 ans, revient pourtant de loin : trouvé il y a deux mois dans un état de cachexie, il a été miraculeusement sauvé (23/4/13) grâce à l’intervention des gendarmes de La-Chapelle-sur-Erdre et de l’équipe du refuge « Des Animaux et des Hommes » de Bouguenais (44).

« Chien mourant » : C’est une passante qui a contacté cette structure soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis. Elle a remarqué un chien d’une maigreur alarmante, à l’attache dans un jardin. Stéphanie, enquêtrice au refuge, se rend à maintes reprises sur le lieu signalé. « Les maîtres étaient toujours absents et l’état du chien empirait » explique la jeune femme. Lorsque le couple de propriétaires reparaît enfin, c’est pour refuser obstinément de confier le chien à l’association. Après des négociations et des péripéties - l’animal a été déplacé entretemps dans le plus grand secret - Eyronn est finalement pris en charge par le refuge et immédiatement conduit chez le vétérinaire. « Il ne pouvait plus ni se lever, ni marcher, se souvient avec émotion Stéphanie. Il n’avait plus aucune réaction ».

eyronn-1.jpgLa dénutrition, confirmée par les résultats des premières prises de sang, durerait depuis des semaines, peut-être plus. Gravement déshydraté, l’animal est placé sous perfusion. Le vétérinaire mentionnera dans son rapport « un chien mourant » : l’animal pèse 23 kilos, alors qu’un dogue argentin de cet âge devrait en peser près du double.

eyron-2.jpgGentil et sociable : Aujourd’hui, Eyronn va bien. Il a repris du poids et vit désormais au refuge du Bouguenais. « Il est très gentil et très sociable, y compris avec les autres mâles » précise la jeune femme. L’association « Des Animaux et des Hommes » et la Fondation 30 Millions d’Amis ont porté plainte pour « abandon » à l’encontre du couple. L’affaire pourrait être jugée par le TGI de Nantes à une date qui n’a pas encore été fixée. Eyronn sera proposé à l’adoption si la justice prononce sa confiscation définitive.

eyronnrefugedesanimauxetdeshommes-1.jpg

Depuis plusieurs années, le refuge SPA Des animaux et des hommes de Bouguenais déplore des cas de maltraitance. « Il y a quelques semaines, nous avons eu un nouveau cas grave », indique Sophie Goasguen, la nouvelle présidente de l'association.

Les cas de maltraitance arrivent parfois. « Malheureusement les familles, en prenant un animal, ne se rendent pas toujours compte que celui-ci requiert de l'organisation et des contraintes. » La SPA donne régulièrement des conseils et fait signer des chartes avec les familles qui viennent adopter un animal dans les refuges.

Juillet 2013 - Eyronn vit aujourd'hui heureux auprès de sa famille adoptive qui prend soin de lui et l'aime énormement - merci au refuge pour son action et  à sa famille adoptive pour son geste

eyronnrefugedesanimauxetdeshommes-2.jpg

 



 

MARS 2013 - Tara 6 ans, Dogue Argentin maltraité

taraassociationtresordevie.jpgTARA a été retirée samedi 16 mars à sa maîtresse qui l'affamait volontairement depuis des semaines et la battait jusqu'à l'évanouissement. TARA appartenait à son ex-mari qui a quitté le foyer il y a un an sans emmener sa chienne. Cette dame devant déménager s'est présentée chez un vétérinaire pour la faire euthanasier (euthanasie de confort qui a été refusée) et elle a donc décidé qu'en plus des coups TARA serait affamée et privée totalement de nourriture ! L'ex-mari nous a prévenus et nous sommes allées la retirer samedi après-midi.

Nous avons fait établir un certificat vétérinaire (en vue de la plainte) TARA pèse 25 kilos (il lui manque 15 kilos) elle souffre d'engelures au museau et aux oreilles car elle vivait dehors sans abri même par les grands froids, et commence a voir des débuts d'escarres aux os du bassin et dos .

Elle est en famille d'accueil près de DOUAI (59). Pour son caractère, il vaut mieux éviter les chats car elle en a blessé un lors d'une course (mais cela peut être du à l'effet de poursuite !) normalement elle s'entend avec les chiens mais l'autre chien de la famille bine traité un mâle griffon de petite taille la mordait souvent. dans sa famille d'accueil, elle a eu une réaction de peur face aux autres chiens (staffies adultes et femelles de 5 mois) elle levait les babines grognait aboyait mais n'a pas attaqué .. si le chien était à côté sans l'approcher, aucune réaction. Sa famille d'accueil va la sociabiliser de nouveau à ses congénères... (lorsque l'ex-mari était à la maison TARA cotoyait d'autres chiens et n'a jamais eu d'agressivité envers le chien du voisin). Adoptée en mai 2013

taratresordevie.jpg

 


 

JUILLET 2013 - CHIOT dogue argentin abandonné sur la voie publique

chiot-mutile.jpgLe propriétaire de ce chiot n'a pas trouvé mieux que decouper l'oreille sur laquelle était gravé le tatouage, un abandon et un acte de barbarie qui est impardonnable

 


 

OCTOBRE 2013 - BOUNTY âgée de 7 ans, abandonnée en fôret, le museau scotché et un cable pénétrant dans la peau du cou

Refuge Sans Collier de Provence (83) - Tél. : 04 94 86 95 64

bountysanscollierdeprovence.jpgBounty ne doit sa survie qu’à un bienheureux et merveilleux hasard… Elle a été retrouvée en pleine forêt attachée très court à un arbre.

Le souhait de son propriétaire, non satisfait de son acte immonde, était clairement qu’elle meure à petit feu et dans une lente agonie.

bountysanscollierprovence.jpgPour ce faire il a trouvé un moyen digne de son état d’esprit sadique et dérangé et n’écoutant que son courage, lui a scotché le museau.

Ainsi il lui enlevait volontairement tout espoir de s’en sortir car aucune possibilité pour elle d’alerter par une plainte ou un aboiement.

Combien de temps est-elle restée ainsi, prostrée et totalement apeurée ? Nous ne le saurons probablement jamais.

bountysanscollier.jpgLe fil par lequel elle était attachée commençait déjà à entrer dans la peau de son cou, signe qu’elle a certainement passé plusieurs jours et nuits ainsi.

Son état de maigreur montre la maltraitance qu’elle a certainement subie tout au long de sa pauvre vie et la grosseur de ses mamelles nous assure de son passé de chienne reproductrice rejetée de la pire manière qui soit, puisqu’elle ne représentait plus aucun intérêt financier.

Beaucoup de temps et d’amour seront nécessaires pour que Bounty puisse enfin ressentir un minimum de joie de vivre et que les traces de son triste passé, fait de souffrance, s’estompe petit à petit.

bounty.jpgSa queue constamment entre ses pattes montre à quel point le stress et l’anxiété sont en elle.

Trouvera-t-elle un jour une raison d’avoir confiance en l’humain ?

bounty1.jpgAucun mot ne peut exprimer notre colère et surtout, oui surtout le dégoût que nous inspire celui ou celle capable d’un tel acte

bountysscollierdeprovence.jpg13 octobre 2013 - quelques nouvelles
Après quelques jours passés chez nous, Bounty, se sentant certainement plus rassurée et entourée d’amour a déjà fait de beaux progrès. Elle restait, au tout début, prostrée dans sa niche, tremblant de tout son corps. Elle arrive maintenant à en sortir et vient vers nous pour une caresse. Nous sommes parvenus à ce résultat positif en nous asseyant le dos tourné vers elle avec une main tendue dans sa direction mais sans la regarder, ce qui a en général un effet rassurant.Elle a encore une réaction de crainte envers les hommes, particulièrement ceux habillés en pantalon kaki et bottes.

bounty2.jpgBien entendu ces progrès d’approche restent très fragiles et non systématiques. Dans un grand parc, les possibilités de se cacher et de s’éloigner de nous étant facilitées, nous avons préféré la laisser dans un petit enclos individuel, ce qui nous permet de mieux l’approcher et de gagner ainsi chaque jour un peu plus en confiance. Ses blessures au cou, dues au fil qui entrait dans sa peau, commencent tout doucement à guérir.

bountysanscolierprovence.jpgNous avons également décidé de ne pas la mettre en contact avec d’autres chiens pour l’instant car son manque de muscles l’empêcherait de jouer avec eux. Il est préférable tout d’abord de la faire grossir avec une nourriture spéciale et qu’elle puisse se muscler correctement grâce à des petites sorties régulières en laisse.

Nous vous tiendrons régulièrement informés des progrès qu’aura faits Bounty et espérons un jour vous annoncer l’excellente nouvelle d’une adoption. Cependant vous pouvez Parrainer cette jolie Dogue d'Argentine, après avoir complété et retourné les documents suivants

Aout 2014 - adoption de la magnifique BOUNTY - merci à sa famille adoptive pour ce geste

 


 

 OCTOBRE 2013 - Serbie - NINA âgée de 8 mois, attachée à un arbre

nina01-1.jpg Nina est sans doute victime d'une secte. Ses pattes ont été percées et elle est couverte de brûlures

nina02-1.jpg

Elle a été retrouvée attachée à un arbre. Les habitants ont dit qu'elle était là depuis plusieurs jours sans nourriture ni eau.

nina3.jpg

nina12.jpg

nina16.jpg

17.10.2013
Nina est à l'abri, en famille d'accueil en allemagne, elle est soignée et dorlotée

nina9.jpg

nina10.jpg

nina14.jpg

nina8.jpg

nina15.jpg

nina4.jpg

nina5.jpg

Nous vous tiendrons informé de l'évolution de Nina

nina2-1.jpg


 

 DECEMBRE 2013 - Chine - Pendant dix longues heures, ce Dogue Argentin est resté auprès de sa compagne, afin de veiller sur elle et tenter de la sauver

Dogochinedogobaila

Pendant dix longues heures, ce Dogue Argentin est resté auprès de sa compagne, afin de veiller sur elle et tenter de la sauver. C'est dans le sud de la Chine que s'est déroulée cette belle histoire, dans le province de Hunan,

Un ami fidèle... Une chienne est tombée dans un trou profond, dont elle s'est trouvée incapable de sortir et son fidèle et dévoué ami à 4 pattes a refusé de la laisser seule. Une femme âgée de 77 ans a entendu des aboiements pendant la nuit, vers minuit, et en se penchant par sa fenêtre, a vu le chien blanc devant un trou au fond duquel un autre chien, noir, était recroquevillé.N'osant pas s'approcher des deux animaux, elle est retournée se coucher. Mais lorsqu'elle s'est réveillée à 6h du matin, ils n'avaient pas bougé,

"Le blanc faisait des allées et venues, en regardant avec des yeux suppliants les gens et les voitures passer, tandis que le noir rampait au fond du trou" raconte Peng Xuemei. Celle-ci a alors décidé de téléphoner aux autorités locales afin que quelqu'un vienne prendre la situation en main,

Un employé de la commune a été envoyé sur place. Mais effrayé à l'idée de se faire attaquer, Lui Huihong n'a pas su comment s'y prendre pour venir en aide aux deux chiens. Gagner la confiance du chien pour l'aider... C'est finalement un autre homme, Hei Ge, qui a réussi à gagner la confiance du chien blanc, et à sortir la femelle de son piège.

Quelques minutes plus tard, le duo canin s'enfuyait dans la rue, et batifolait comme si de rien n'était. Qu'adviendra-t-il de ces deux chiens errants ? Nul ne le sait. Mais une chose est sûre, rien ne pourra les séparer.

La loyauté dont les chiens font preuve, envers leurs congénères comme envers les humains, ne cessera jamais de nous émouvoir. L'histoire de ces deux fidèles compagnons n'est pas sans nous rappeler celle de ce Labrador refusant de quitter le corps de son compagnon décédé après avoir été heurté par une voiture à Los Angeles.



 

NOVEMBRE 2013 - ETATS UNIS - KELLAN maltraitée et abandonnée

 



La ville de Houston ( Etats-Unis ) a environ 1,2 millions d'animaux sans-abri . C'est l'histoire de l'un d'eux , un chien nommé Kellan argentin bouledogue race qui a été prise d'une vie de misère dans la rue,

Le 12 Novembre Alice et Yvette , les bénévoles d'un groupe à but non lucratif appelée " Chiens oubliés de la Cinquième projet Ward " , se nourrissaient les chiens vivant dans la rue quand un dogue argentin s'est approché d'eux . Des signes clairs eu d'avoir été maltraités , négligés et a été abandonné . Urgent besoin d'aide , ils ont décidé de soulever quelques photos de Facebook pour répandre le cas dans l'espoir de trouver un foyer d'accueil,

Quelques jours plus tard, le groupe a décidé de trouver une maison sans animaux ne sachant pas si Kellan avait été impliquée dans des combats de chiens ou utilisée comme appât pour former d'autres chiens,

Une autre personne connue de l'association s'appelle Michael a répondu: « Elle a besoin de moi et j'ai besoin d'elle ",

Kellan ayant pris du poids a été stérilisée et proposée à l'adoption. Michael et John ont été rapprochés et cela signifie qu'ils vivraient de nouveau avec leurs deux chihuahuas. Au début, John était un peu inquiet de peur que leurs chiens attaquent Kellan. Michael a dit que tout irait bien !

Elle adore sa famille actuelle. Il aime tout le monde. Michael est déterminé à se préparer à leur nouvelle vie. Il est maintenant disponible pour adoption.

-------

 

 

 

MARS 2013 - Chiens maltraités au Havre : Booba, dogue argentin et Bella, Am staff

 

« De plus en plus d’animaux sont maltraités par leur maître. Aujourd’hui, ce sont trois nouveaux chiens qui viennent d’arriver dans nos locaux. Tous dans un état déplorable ! » Le 19 février, alertée par les voisins inquiets de l’état de maigreur des animaux, la SHPA intervient au domicile du propriétaire de Booba et Bella : le dogue argentin et l’american staff sont «faibles et dans un état de maigreur épouvantable. »

 

« Booba était attaché à un radiateur »

Les deux chiens, victimes de mauvais traitement, ont été emmenés par les bénévoles de la SHPA. Booba était attaché à un radiateur et Bella, à proximité, était prostrée, ayant pour seule niche une caisse de transport : « Les deux animaux n’avaient ni eau, ni nourriture. Ils étaient dans un état lamentable.» Le 22 février,  Giroflée, une nouvelle pensionnaire, une femelle boxer, a été confiée à la SHPA : « Les douaniers nous l’ont amenée. Elle a été retrouvée sur le bord de la route, abandonnée et à bout de souffle.»

 

Cherche famille d’accueil « bienveillante et chaleureuse »

Les trois animaux sont actuellement pris en charge par la SHPA : « Nous leur donnons à manger, leur apprenons à se réalimenter et à se retaper. Booba et Bella ont besoin de reprendre du poids.» Le cas de Giroflée est plus préoccupant : « La boxer, âgée de sept ans environ, est sous perfusion depuis son arrivée dans nos locaux. Elle souffre d’une pancréatite et sa santé est faible.» Il faudra du temps à ces trois nouveaux pensionnaires pour récupérer et retrouver la forme, avant de pouvoir intégrer « une famille d’accueil bienveillante et chaleureuse ».

 

« Des propriétaires maltraitants jamais inquiétés »

La SHPA a déposé plainte contre le propriétaire de Booba et Bella : « Pour Giroflée, il n’en est même pas question car elle n’avait ni tatouage, ni identification. Elle a été abandonnée sur la route », souligne Marie-Claire Loisel. La présidente de la SHPA déplore que la justice ne donne pas suite aux plaintes déposées par son association à l’encontre des propriétaires : « Nous avons porté plainte contre le propriétaire de Booba et Bella, mais les plaintes transmises du commissariat vers le procureur sont toujours classées sans suite.» Il semblerait que les propriétaires d’animaux soient « plus protégés que leurs victimes ». Pour l’heure, Booba, Bella et Giroflée sont pris en charge, soignés et nourris par la SHPA. Bientôt, sonnera l’heure de leur trouver un nouveau lieu d’accueil. Avec des propriétaires gentils et prévenants, cette fois.

 

Infos pratiques : SHPA, chemin rural n° 1 au Havre. Pour tout renseignement, contacter la SHPA au 02 35 53 28 81. Permanence téléphonique assurée du lundi au samedi de 14 heures à 17 heures.

 


Dogobaila 2

Mars 2013 - L'abandon est un acte de cruauté

Né en novembre 2009, issu d'un élevage et LOF, il est de nouveau abandonné en Février 2013 au refuge, il n'a pas eu la chance d'être sauvé par son éleveur

Durant sa triste vie, Il aura connu 5 familles différentes avant de connaitre encore l'abandon

Ce magnifique et noble Dogue Argentin aura connu quelques semaines de bonheur et d'amour auprès des bénévoles avant de rejoindre le paradis blanc le 18 mars 2013.

Maltraitancedogobaila

MARS 2014 - Des bêtes livrées à elles-mêmes dans une cour d'Abzac, en Nord-Charente, à la limite de la Vienne, après un signalement, par une équipe de la SPA de Mornac accompagnée des gendarmes et d'un adjoint au maire, en l'absence du locataire. 

Un chien famélique et apeuré dans la cour. Dans un cabanon, une femelle bouvier bernois qui gémit devant un Jack Russel couché sur le flanc, mort. A côté, un crâne de chien. Plus loin, dans un autre abri, un grand dogue argentin blanc, étendu de tout son long, le museau sur un ballon crevé, yeux grands ouverts devant sa gamelle vide. Mort, lui aussi.

"Quand on est sur place, on ravale la colère et les larmes. On se demande comment les gens peuvent trouver le sommeil."

Les deux chiens, qui ont survécu, ont été recueillis au refuge SPA de Mornac. L'association a porté plainte auprès du procureur de la République d'Angoulême.

Ellamaltraitancedogobaila

Aout 2014 - Elle devrait peser près d’un demi-quintal et en imposer par une carrure d’athlète pouvant, à tort, lui prêter un statut de chien dangereux. Jeudi soir, sur la balance de la clinique vétérinaire des Ormeaux, la pauvre bête arrachée à son triste sort atteignait à peine la quinzaine de kilos. Un molosse devenu squelette. «Aujourd’hui, son pronostic vital ne semble pas engagé. Ella s’alimente et accepte la promenade. Mais il s’en est probablement fallu de deux ou trois jours», témoigne, outré, Gérald, enquêteur de la SHPA du Havre.

Le 7 août, alerté par le voisinage de cet appartement de la rue Saint-Just, dans le quartier de Bléville, le bénévole, accompagné de la police, découvrait au fond du logement à l’électricité coupée, cette chienne aux côtes saillantes. Dans la pièce, un matelas, un téléviseur, un canapé en partie dévoré, une fenêtre ouverte et l’animal « de compagnie » qu’une corde retient à un radiateur. «Après plusieurs semaines d’abandon, on imagine qu’Ella n’a pu s’alimenter que grâce à ses excréments.»

Dépôt de plainte : Si sa robe blanche ne portait pas les stigmates de coups portés, s’appuyant sur le rapport rédigé dans la foulée de l’extraction d’Ella, l’enquêteur déposera une plainte auprès du commissariat du Havre dans les prochaines heures pour maltraitance et mise en danger de mort. «Des faits pour lesquels le propriétaire du chien encourt de 3000 à7000 euros d’amende. S’il est solvable.» D’autant que, selon notre témoin, l’occupant de l’appartement pourrait ne pas être le propriétaire. «Le parcours de cette pauvre chienne est décidément chaotique. Une première fois retirée pour maltraitance, elle avait été adoptée par une autre personne que celle en ayant apparemment la charge mais ayant préféré partir en vacances sans elle.»

En attendant d’être placée dans une famille d’accueil («auprès de laquelle je continuerai à m’assurer de son bon entretien»), Ella est entre les mains des bénévoles et du vétérinaire du refuge de Rouelles, en charge de lui faire retrouver son poids naturel. «Elle est adorable, en rien agressive. Aujourd’hui, elle souffre et se plaint...»

UNE FAMILLE D ACCUEIL A RECUEILLI ELLA le 23 août : Ella est restée plusieurs jours en convalescence au refuge de la SHPA . « Elle s’alimente mais reste encore très affaiblie », pointait la présidente qui lançait alors un appel pour trouver une famille d’accueil à l’animal. Un appel qui a porté ses fruits : le dogue argentin a rejoint une famille d’accueil de l’Eure, samedi 23 août. « Cette famille a déjà adopté chez nous, par le passé, un dogue argentin mâle. Il se porte à merveille. Et nous avons constaté, samedi, que les deux chiens ont spontanément fait bon ménage », se réjouit Marie-Claire Loisel.

Ella va enfin passer des jours heureux. La présidente de la SHPA fulmine toujours après son précédent propriétaire, un jeune homme qu’elle a réussi à joindre récemment au téléphone. « Il se dit responsable de rien. Selon lui, il a laissé à Ella tout ce qu’il fallait pour tenir trois semaines… », se désole cette dernièrequi attend avec impatience maintenant sa convocation auprès des policiers « qui, je l’espère, vont l’aider à comprendre en quoi son attitude est intolérable ».

ELLA n'est malheureusement pas un cas isolé...

Chiens maltra2 1

JUIN 2015 - La Société protectrice des animaux (SPA) de Caen et la Fondation Assistance aux Animaux de Basse-Normandie augmentent leurs interventions chez les propriétaires d’animaux

 

La Société protectrice des animaux (SPA) de Caen et la Fondation Assistance aux Animaux de Basse-Normandie augmentent le nombre d’interventions chez les propriétaires d’animaux en souffrance : 30 % des procès-verbaux sont destinés au Procureur.

Le téléphone sonne chez Jean Tellier, inspecteur de la SPA depuis 47 ans. L’homme a du métier. « On me signale un chien en maltraitance », en plein cœur de Caen, dans une impasse donnant sur une rue de grand passage. L’inspecteur s’y rend et ses informations se précisent. « L’animal est dans un état de maigreur extrême qui peut être due à une sous-alimentation ou un manque de soins »

Une cachexie : Jean Tellier n’est pas vétérinaire mais il en connaît un rayon. Il suspecte « une cachexie ». Pour s’en convaincre, il faut ausculter l’animal. Sur place, la visite impromptue n’augure rien de bon. Mais le signalement est fiable. « On ne prend aucun signalement anonyme »… Au bas de l’immeuble on ne peut vieillot, la porte est bloquée. Un voisin du propriétaire des chiens en sort. La présence de trois personnes l’intringue. « Vous habitez l’immeuble, auriez-vous des chiens ? », lui demande l’inspecteur SPA. « Moi non » mais, poursuit le voisin, « je ne vous dirai pas qui en a. D’ailleurs je ne suis pas favorable à la délation et je peux vous assurer que le chien en question n’est pas en péril et ne cause aucun trouble à personne, affirme-t-il. D’ailleurs, qui êtes-vous pour demander tout cela ? ». Les réponses calmes mais fermes de l’enquêteur ne suffisent pas au voisin. Ce dernier se révèle clairement « remonté » contre « cette chasse à l’homme. » Il menace la présence des membres de la SPA de violation de propriété privée avant de disparaître dans les rues avoisinantes de Caen…

Un dogue argentin malade : La persévérance de la SPA finit par payer. Après plusieurs coups de sonnettes insistants, las, le propriétaire italien du dogue argentin descend les escaliers pour se soumettre aux questions de l’enquêteur principal, qui l’attend. D’abord hostile puis après entretien à distance avec son épouse, il consent alors à montrer le chien comme le lui demandaient les enquêteurs de la SPA. Verdict : un animal âgé, manifestement atteint d’un cancer en phase terminale, compte tenu de la grosse tumeur apparente… Il mériterait d’être saisi mais l’inspecteur laisse une chance aux propriétaires de présenter un certificat de visite chez le vétérinaire dans les 8 jours. « Nous demandons aux personnes, temoins d’une maltraitance d’un animal de nous le faire savoir. Les animaux sont reconnus comme des êtres sensibles que nous avons le devoir de protéger », énonce Jean Tellier.

Détentions inappropriées, manque de soins : Présent sur l’ensemble des départements de Basse-Normandie, l’enquêteur de la SPA en a vu de toutes les couleurs. « Les animaux en souffrance sont quelquefois des chiens, chevaux ou autres en détentions inappropriées, manquant de soins… Des cas insolites ont souvent surpris dans le Calvados : comme ces 28 chiens de Condé sur Noireau, ou ces 37 chats dans une maison à Vassy… ». A Caen, il est fréquent de rencontrer des cas de mauvais traitements infligés aux animaux. Au Chemin Vert, des chiens de 2e catégorie ont été repérés et récupérés avec leurs six chiots. « C’étaient des American Staffs dont les petits se vendent à 800 euros la pièce… » L’objectif de la SPA consiste à les « saisir pour leur éviter des souffrances et faciliter les adoptions. »

Il y a deux ans, en Basse-Normandie, 265 chiens ont été saisis par les autorités dans un élevage professionnel, près d’Alençon et envoyé ensuite dans les refuges de la Fondation Assistance aux Animaux (Paris – Toulon – Nice – Nîmes et Brignoles). Une intervention de la brigade de la gendarmerie de Carrouges (61) et les services vétérinaires de l’Orne. Cette saisie judicaire a été ordonnée par le parquet d’Alençon à la demande de la Fondation 30 Millions d’Amis.

140 dossiers dont 5 procès instruits : En 2014, la délégation de Basse-Normandie, via Jean Tellier, son enquêteur depuis 33 ans, a instruit quelque 140 dossiers de maltraitance judiciarisés dont 5 recevables présentés au Procureur de la République, à Caen. « L’action de la justice est indispensable pour que le message passe ». Généralement, observe Jean Tellier, environ 30 % des procès-verbaux (PV) dressés à l’encontre des propriétaires, fermiers professionnels et autres particuliers parviennent chez le Procureur. Mais la grande majorité des interventions, 384 en 2014, débouchent dans les refuges des sociétés de protection des animaux.

L’inspecteur SPA Jean Tellier sonne à toutes les portes pour dénicher les propriétaires de l’animal signalé. On peut remarquer l’importante tumeur à l’ arrière-train du dogue argentin.

 

Decembre 2016

Au refuge de la SPA, Kayser passe l'hiver entouré de l'affection de la présidente Janine Alliot et des sept salariés. Pour ce dogue argentin, l'année finit mieux qu'elle n'avait commencé. Car son propriétaire n'a pas été un «maître d'apprentissage» très tendre… Tellement «enragé» ce maître, qu'il a été condamné par le tribunal correctionnel pour maltraitance et cruauté. «Dressé à coups de canifs», résume la présidente horrifiée en caressant Kayser à qui, au refuge, la plus belle niche est réservée

Un abri tout neuf offert par l'association 30 Millions d'amis, où le chien qui va sur ses 3 ans, a pansé ses plaies physiques mais aussi morales. Car à la suite vraisemblablement de ce qu'il a enduré, Kaiser a fait une «grosse dépression» qui lui a valu d'être mis sous anxiolytiques. Tout va mieux désormais pour le jeune chien même s'il risque de rester «un peu dur d'oreille» à vie. Quel avenir pour ce chien, un temps martyrisé ?

La SPA souhaite maintenant pouvoir le proposer à l'adoption dès que la justice l'autorisera. Car entre autres peines, son propriétaire maltraitant a été condamné à ne plus en avoir la garde ni «l'éducation»...

Galilee

Galilee1

Galilee2

AOUT 2017

Galilée, magnifique Dogue argentin, a bien mal débuté dans la vie. Maltraité par son ancien propriétaire, Galilée a été secouru par hasard et son existence aurait pu rester celle d’un pauvre chien affamé et battu sans que personne ne s’en rende compte. Mais la chance lui a souri…

Son propriétaire est intercepté sur la route lors d’un banal contrôle routier. La Police nationale découvre avec stupéfaction ce chien qui n’était que l’ombre de lui-même dissimulé dans le coffre du véhicule qui visiblement lui servait de lieu de vie.

La vision de ce pauvre animal soumis, maigre à faire peur, sale et couvert de plaies et d’escarres marquera les policiers qui feront appel à la Fondation Assistance aux Animaux pour prendre en charge ce malheureux et déposer plainte contre son détenteur.

Arrivé au refuge de la Fondation à Morainvilliers, notre Galilée a été lavé, mis en confiance, et soigné. Petit à petit ses plaies ont cicatrisé, il a repris du poids, et a compris que son calvaire était désormais terminé.

Mais toute l’attention que lui apporte ses soigneurs ne remplaceront jamais l’amour d’une famille et notre souhait le plus cher maintenant serait de le voir enfin vraiment heureux au sein d’un foyer. Malheureusement pour lui, du fait de son gabarit, très peu nombreux sont les visiteurs cherchant à adopter, qui s’intéressent à lui et ses soigneurs commencent à désespérer de le voir un jour réellement heureux.

Galilée est un gros bébé. Un chien en or massif. Il déborde littéralement d’affection et pourrait rester des heures entières à se faire caresser. Doux, sensible, très joueur, il ne demande qu’à partager les joies toutes simples de la vie avec une famille qui lui offrira sa confiance.

Alors, c’est vrai, il peut être impressionnant du haut de ses 50kg. Mais ce ne sont que 50kg d’amour ! Venez vous en rendre compte par vous-même en lui rendant visite, vous craquerez forcément sur son regard tendre et sa manie de retenir les visiteurs derrière la grille pour ne pas qu’ils le laissent

Paco 1

Pacolintot

Paco 2

Chienpaco

OCTOBRE 2018 - Chien maltraité à Bolbec : la terrible histoire de Paco

Paco, dogue argentin âgé de 3 ans, a été signalé début juillet à la SBPA, société bolbécaise de protection des animaux par des voisins qui s’inquiétaient de ne plus voir le chien et constatait une forte odeur d’urine. Ils ont donc alerté la SBPA qui a fait appel à la police nationale de Bolbec. « La police est intervenue rapidement. Le pavillon était fermé et le chien se trouvait entre un volet et une porte-fenêtre. La police l’a immédiatement libéré et a fait constater son état de maigreur par un vétérinaire », explique Béatrice Poret, présidente du refuge de Lintot.

Paco a mis plusieurs mois à atteindre son poids normal. Il pesait seulement 23 kg à son arrivée pour une bête qui doit normalement peser une cinquantaine de kg. « Il ne pouvait quasiment pas se coucher, devait rester en position debout tout le temps. Il avait du mal à tenir sur ses pattes et avait des plaies sur le corps d’autant qu’il faisait très chaud en ce début d’été. Dès qu’il est arrivé au refuge, il a passé son temps à dormir. Le couple, propriétaire du chien, s’était séparé et était parti vivre chacun de con côté. Comme ils en avaient assez de nettoyer les excréments, ils ont placé le chien entre le volet et la porte-fenêtre. Le calvaire a duré trois semaines », explique-t-elle.

La SBPA a porté plainte et passe au tribunal du Havre en janvier 2019. Les anciens propriétaires de Paco encourent jusqu’à 2 ans de prison ferme et 30 000 euros d’amendes.

Les personnes témoins de maltraitance doivent s’ils le peuvent prendre des photos, des vidéos, et obtenir un maximum de renseignements pour que le refuge puisse porter plainte.

Paco est aujourd‘hui adoptable en tenant compte des exigences de la race et de son passé difficile. Il est vacciné, identifié, castré et en pleine forme. Le montant de son adoption s’élève à 240 €.

« Par rapport aux années précédentes, on a de plus en plus de cas de maltraitance sur les chiens », confie Béatrice Poret. Le refuge est obligé de mettre les chiens en pension faute de place. Les abandons sont de plus en plus nombreux chats et chiens confondus. Actuellement 40 chiens et une centaine de chats dont des chatons sont à l’adoption.