Mieux connaître l'association D.A.A.

Declarationprefecture 3

Forme Juridique

L'association Dogue Argentin à l'Adoption - D.A.A est une Association de loi 1901à but non lucratif de Protection Animale

Déclarée le 10 mars 2016 à la Préfecture de MEAUX (77)

Publiée le 26 mars 2016 au Journal Officiel sous le numéro d'annonce 1571

Numéro R.N.A. : W771013148

Dsc06660

Siège social

Adresse Postale : 77680 Roissy-en-Brie 

Téléphone : 06 26 44 28 86

Adresse e-mail : dogueargentinaladoption@gmail.com

Dsc07787

Présidente/Fondatrice/Trésorière

Madame Catherine FORGET

Caracterebayadogobaila

 

 

 

 

Secrétaire - Madame Christine SACHA

Dsc06680

Créateur et Webmasteur - Catherine FORGET

 

Du site El Dogo Argentino http://dogueargentinbaila.chez-alice.fr/

Du site Dogue Argentin à l'Adoption http://www.dogobaila.com/

De la page Facebook Dogue Argentin à l'Adoption https://www.facebook.com/DogueArgentinalAdoption/

Dsc02604 228165223 2499689990256461 2219036823032076199 o

Nous respectons votre vie privée - Loi informatique et liberté

Les données personnelles que vous nous avez communiquées sont nécessaires pour les traitements informatiques liés à la gestion de votre demande (adhésion, don) et sont destinées au secrétariat de l'association D.A.A.

En application de la loi Informatique et Liberté n°78-17 du 06/01/1978 vous pouvez accéder aux informations vous concernant communiquées par vous à l'usage exclusif de l'association

Vous pouvez, à tout moment, exercer vos droits d'accès, d'opposition, de rectification et de suppression de vos données personnelles par courrier email- adressé à la Présidente de l'association dogueargentinaladoption@gmail.com

67947913 2967464136812375 6260868905070231552 o 1
 

La protection par le droit d'auteur © 2019 Association D.A.A.

Toute reproduction partielle ainsi que l' utilisation des textes, photos ou graphismes sur le web nécessite l'accord écrit préalable de son auteur (Catherine FORGET, Présidente de l'association D.A.A.).

Autorisation sans laquelle l'internaute utilisant le contenu protégé peut s'exposer à la suppression de son compte (ex : Facebook), à des pénalités de référencement, ou encore à des poursuites judiciaires

La violation des droits d’auteurs est constitutive du délit de contrefaçon puni d’une peine de 300 000 euros d’amende et de 3 ans d’emprisonnement (CPI, art. L. 335-2 s.)